essayiste français

analyse de la loi 2012-287 du 1er mars 2012 essai : écrivains réveillez-vous


Attention : les éditeurs sont passés à l'action et les écrivains sont en danger...
Edition revue et actualisée en mars 2014. Disponible en numérique et en papier.
la loi 2012-287 du 1er mars 2012 Écrivains réveillez-vous

J'étudiais la loi 2012-287 du 1er mars 2012 quand, sûrement poussé par l'indignation devant tant de facilités accordées aux éditeurs dans leur tentative d'accaparer les droits des auteurs, un "écrivains, réveillez-vous !" jaillit.
Au-delà de cette loi, la période est cruciale : la révolution numérique ne s'arrêtera pas à nos frontières et un nouveau modèle économique se met en place.

Ces éditeurs obtiennent de l'Etat des lois et de l'argent pour maintenir leurs privilèges. Gauche ou droite, peu importe : la puissance des lobbies dépasse les frontières politiques. Certes, à droite, Lionel Tardy dénonça, en vain, à l'Assemblée un texte "écrit par les éditeurs, pour les éditeurs" comme son homologue David Assouline, au Sénat, s'exclamait, lors des débats sur le prix unique du livre « Il est incompréhensible que les éditeurs nous disent que, s’il y a une économie de coût, les auteurs n’ont pas à bénéficier d’une rémunération digne et équitable ! Là où le marché du livre numérique s’impose, les économies sont importantes. »

Chez les éditeurs, l'urgence semble être de verrouiller les contrats, accaparer les droits, avant que les écrivains comprennent où est leur véritable intérêt. 500 000 oeuvres peuvent rapidement tomber dans leur escarcelle, en faisant miroiter aux créateurs des gains via une SPRD, société de perception et de répartition des droits, qui ne distribuera peut-être pas un centime avant 2050 mais à laquelle, en plus de leurs droits, les auteurs pourront apporter une cotisation de membre !

Le numérique, d'accord, mais surtout qu'aucun des installés ne perde son lucratif business ! Surtout que les écrivains, historiquement exploités, ne se mettent pas en tête qu'ils pourraient se passer des éditeurs, distributeurs, libraires... Même l'argent des imprimeurs, pas touche ! L'homme de lettres écrit, reçoit des miettes quand les autres ont goinfré un gros gâteau ou "bosse pour la gloire."

Comment osez-vous répandre l'idée qu'un écrivain pourrait vivre de sa plume en générant un modeste chiffre d'affaire ? C'est pourtant la réalité, quand 60% du prix de vente lui revient ! L'indépendance est notre avenir. Et même monsieur Antoine Gallimard a ajouté le terme "auto-édition" dans son dictionnaire de patron du Syndicat National de l'Edition, membre du Conseil d'Administration de la Bnf, directeur des éditions Gallimard.

Écrivains réveillez-vous ! Les éditeurs ont assimilé qu'il s'agit d'un grand combat, qu'ils peuvent tout perdre. Nous traversons une époque charnière où ils essayent de s'accaparer le numérique comme ils sont parvenus à contrôler la distribution du livre papier. Écrivains, n’ayez plus peur d’internet : c’est notre chance. De toute manière, l'ebook est plus pratique, économique, écologique, que le papier !

Un essai qui analyse une loi choquante, le silence complice des politiques, la trahison des représentants des écrivains, les lobbies, avec une vision globale des réels enjeux de la révolution numérique. Une explication qui apporte des solutions pour contrecarrer ce grand piège législatif.

Pour plus de clarté, je n'ai pas hésité à user des répétitions. Non pour parodier le "moi Président" de François Hollande mais afin de permettre au néophyte de ne se perdre dans des concepts auxquels il n'est pas habitué.

Stéphane Ternoise,

Écrivains, réveillez-vous ! de Stéphane Ternoise
Sous titré : La loi 2012-287 du 1er mars 2012 et autres somnifères

Papier : 14 euros ; numérique : tarif militant à 3 euros 99.
Papier et numérique : Liens pour achat vente directe ou elibrairies.



Achat rapide Papier :
Amazon


Pagination papier :


3 Contexte...

7 Écrivains, réveillez-vous
10 Analyse globale de la loi 2012-287 du 1er mars 2012
12 Lagardère l'a voulu, la France l'a fait
14 Prétendre à l'urgence de numériser les vieux livres indisponibles est un scandale...
17 Numériser oui mais...
18 Un habillage philanthropique, une réalité économique, une incohérence suspecte
20 Que s'est-il passé le 1er février 2011 ?
25 Qui représentait qui ?
26 Le SNE
28 La BNF, Bibliothèque nationale de France
30 La SGDL... Elle défend vraiment les auteurs ?
32 Qui représentait qui ?
33 La guerre de l'édition aura lieu : éditeurs contre autoédition
34 Une réécriture officielle !
36 Mon implication
37 Pourquoi des livres ne sont plus disponibles en papier ?
38 Pourquoi ces 500 000 oeuvres... alors qu’il en existe bien plus d’indisponibles ?
39 Le contrat d’édition (papier)
41 La fausse excuse : contrer le projet Google Books
43 Notions opt-in et opt-out
44 Cette loi replacée dans un combat plus vaste des éditeurs pour conserver des droits d'auteur... potentiellement perdus
47 Le contrat d'édition en 2012
52 Les contrats d'édition sans clause numérique
55 Notion d'oeuvre « indisponible »
56 Un accord gauche droite sur le sujet... pour une loi rapidement adoptée...
58 Un vol organisé... est-ce outrancier ?
59 Aberration, sophisme...
60 Sous les acclamations du SNE et de la SGDL la LOI n° 2012-287 du 1er mars 2012 relative à l'exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle
62 Analyse du texte article par article
79 L'impression des livres à la demande... le groupe Lagardère est prêt
83 Est-il réellement difficile de retrouver les titulaires des droits ?
85 Est-ce qu’un jour des auteurs toucheront de l’argent de la société de perception et de répartition des droits ? Si oui, avant 2050 ?
87 La qualité de la numérisation ?
88 Quelque chose de l’accord Hachette Livre - Google...
90 Si vous avez édité un livre avant l'an 2001, la réponse la plus rapide pour rendre caduque cette loi
91 L'absence du pilon dans ce dossier…
96 Comment éditer un livre numérique sans éditeur classique ?
97 Les chiffres des Etats-Unis peuvent donner une idée de ce qui va se passer en France...
99 Adapter le droit... oh oui !
100 Une loi illégale ?
101 De l’édition sans risque financier offerte aux éditeurs installés
102 La trahison de Victor Hugo, Emile Zola...
103 Propositions à madame la ministre Aurélie Filippetti
107 Les dangers d’un portail librairies / maisons d'édition... où seraient vendus certains ebooks, avec le soutien de l’Etat
109 Résumé : être certain de posséder les droits d’édition papier... ou comment les récupérer légalement
111 Des relations tendues entre les éditeurs et les « prestataires »
113 Le prévu arrive...
115 Combattre la tentative de contrôle de la distribution par les éditeurs
118 Dénoncer l'Etat qui joue contre les écrivains...
119 Comment soutenir les éditeurs installés ? En subventionnant les écrivains inféodés à ce système...
123 La gestion collective obligatoire, il faut la refuser
124 Vos observations

Écrivains, réveillez-vous ! de Stéphane Ternoise
Sous titré :

La loi 2012-287 du 1er mars 2012 et autres somnifères

Où acheter ? (papier : 14 euros ; numérique : tarif militant à 3 euros 99)
Papier et numérique : Liens pour achat vente directe ou elibrairies.



En vente sur la quasi totalité des plateformes numériques... Sauf celles où je vous déconseille d'acheter, celles par exemple qui exigent un paiement des indépendants... qu'il faut naturellement refuser... Un revendeur doit vivre sur sa marge de ventes et non en exigeant un paiement pour vendre des livres... (dans ce cas, il cherche plus des vendeurs de livres... que des acheteurs...)

la loi 2012-287 du 1er mars 2012 Écrivains réveillez-vous



Commentaires ouverts :



Ajouter votre mini essai

- du 25 décembre 2012 selon pierre : Vous avez du courage d'oser mais vous ne faites pas le poids contre les millionnaires Gallimard, Lagardère et autres grandes fortunes de l'édition. J'aime les pamphlétaires, j'aime vos livres mais aucun journalistes n'aura "le courage" de les présenter, ce sont des moutons !
- le 07 juillet 2012 à 09 : 38
par SEBASTIEN : la loi 2012-287 !

- le 11 juin 2012 à 11 : 58
par karine : whaou, ça déménage ! je vous ai consacré mon dimanche et j'en suis toute perturbée. Merci pour ce travail si précis, ce rapprochement entre les déclarations et les lois, ces analyse. Vous allez ouvrir les yeux à des milliers d'auteurs, j'espère.
bien amicalement et bonne continuation (j'ai vais lire votre roman "autobiographique")
Karine G.




la loi 2012-287 du 1er mars 2012 Écrivains réveillez-vous

Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez proposer un texte sur l'édition.
sur le forum : François Fillon une ambiton pour 2017 poussée par une conviction
LIRE PROPOS et commentaires.